Null Magnifique fusil de chasse à silex, double canon en table par Pirmet à Pari…
Description

Magnifique fusil de chasse à silex, double canon en table par Pirmet à Paris. Canon en damas à ruban couleur tabac, tonnerres damasquinés de palmettes et de feuillages en or, signé en lettres d'or : “Pirmet à Paris” et “Arqr des Princes” ; bouches ornées de palmettes d'or ; point de mire en argent posé sur un serpent doré ; lumières garnies de platine ; longueur 79,5 cm, calibre 15 mm. Platines à corps plats damasquinées d'or, ornées à l'arrière de feuillages et signées, au milieu : “PIRMET À PARIS” ; chiens à ergot damasquinés en suite ; bassinets à volutes garnis de platine ; ressorts à galet ; queue de culasse damasquinée d'or en suite, avec visée ornée d'un oeil. Belles et larges garnitures en argent finement ciselées ; pontet présentant un trophée de chasse : un sanglier pendu par une patte à un arbre où est accroché un cor de chasse et, au pied, un chien et une tête de chien à l'avant, retour orné d'un homme nu tenant une lance avec un chien sur un piédestal et sur la partie arrière un caducée ; entrée de baguette ciselée de Diane chasseresse tenant une flèche, une biche près d'elle ; forte plaque de couche, les côtés ciselés de scènes de chasse surmontés de la tête de Diane entourée de deux chiens, le retour présente également Diane se préparant à tirer à l'arc, un chien à ses pieds ; toutes les vis sont damasquinées d'or. Crosse en noyer veiné, presque entièrement sculptée de feuillages autour des platines, de rosaces le long des canons ; fût orné d'écailles et, près de l'entrée de baguette, sculpté d'une tête de loup ; autour de la queue de culasse, deux tête d'oiseau et des feuillages ; poignée sculptée d'écailles, se terminant par une tête de cerf ; joue ornée de feuillages et d'une rosace. Baguette en bois fruitier, terminée par un embout en corne. Longueur totale 122 cm. Extrémité du talon de crosse a été légèrement rallongée à l'époque pour épauler. Époque fin Premier-Empire, début Restauration. Très bon état, proche du neuf. POINÇONS : coq 1er titre de Paris, 1809/1819 ; moyenne garantie de Paris, 1809/1819 ; association des orfèvres de Paris, 1793. PIRMET, arquebusier et fourbisseur à Paris, an IX/1818. Arquebusier du Roi de Westphalie Jérôme, 1807/1813 ; arquebusier fourbisseur de Mgr le Duc d'Angoulême et des Menus plaisirs du Roi, en 1816 ; très grand arquebusier dont on connaît peu de choses : très beau fusil de chasse aux initiales : “J N” au musée de la Chasse à Paris ; un autre également au musée de la Chasse à Gien ; un fusil de chasse de Jérôme Roi de Westphalie au château de Bois-Préau (peut-être, aujourd'hui, à Fontainebleau). Il fit également de très belles épées en argent. Rue de la Loi (rue de Richelieu) sous la Révolution - 18, rue Feydeau (1798) - 64, rue de Richelieu à la Restauration.

72 

Magnifique fusil de chasse à silex, double canon en table par Pirmet à Paris. Canon en damas à ruban couleur tabac, tonnerres damasquinés de palmettes et de feuillages en or, signé en lettres d'or : “Pirmet à Paris” et “Arqr des Princes” ; bouches ornées de palmettes d'or ; point de mire en argent posé sur un serpent doré ; lumières garnies de platine ; longueur 79,5 cm, calibre 15 mm. Platines à corps plats damasquinées d'or, ornées à l'arrière de feuillages et signées, au milieu : “PIRMET À PARIS” ; chiens à ergot damasquinés en suite ; bassinets à volutes garnis de platine ; ressorts à galet ; queue de culasse damasquinée d'or en suite, avec visée ornée d'un oeil. Belles et larges garnitures en argent finement ciselées ; pontet présentant un trophée de chasse : un sanglier pendu par une patte à un arbre où est accroché un cor de chasse et, au pied, un chien et une tête de chien à l'avant, retour orné d'un homme nu tenant une lance avec un chien sur un piédestal et sur la partie arrière un caducée ; entrée de baguette ciselée de Diane chasseresse tenant une flèche, une biche près d'elle ; forte plaque de couche, les côtés ciselés de scènes de chasse surmontés de la tête de Diane entourée de deux chiens, le retour présente également Diane se préparant à tirer à l'arc, un chien à ses pieds ; toutes les vis sont damasquinées d'or. Crosse en noyer veiné, presque entièrement sculptée de feuillages autour des platines, de rosaces le long des canons ; fût orné d'écailles et, près de l'entrée de baguette, sculpté d'une tête de loup ; autour de la queue de culasse, deux tête d'oiseau et des feuillages ; poignée sculptée d'écailles, se terminant par une tête de cerf ; joue ornée de feuillages et d'une rosace. Baguette en bois fruitier, terminée par un embout en corne. Longueur totale 122 cm. Extrémité du talon de crosse a été légèrement rallongée à l'époque pour épauler. Époque fin Premier-Empire, début Restauration. Très bon état, proche du neuf. POINÇONS : coq 1er titre de Paris, 1809/1819 ; moyenne garantie de Paris, 1809/1819 ; association des orfèvres de Paris, 1793. PIRMET, arquebusier et fourbisseur à Paris, an IX/1818. Arquebusier du Roi de Westphalie Jérôme, 1807/1813 ; arquebusier fourbisseur de Mgr le Duc d'Angoulême et des Menus plaisirs du Roi, en 1816 ; très grand arquebusier dont on connaît peu de choses : très beau fusil de chasse aux initiales : “J N” au musée de la Chasse à Paris ; un autre également au musée de la Chasse à Gien ; un fusil de chasse de Jérôme Roi de Westphalie au château de Bois-Préau (peut-être, aujourd'hui, à Fontainebleau). Il fit également de très belles épées en argent. Rue de la Loi (rue de Richelieu) sous la Révolution - 18, rue Feydeau (1798) - 64, rue de Richelieu à la Restauration.

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats