Null Font/Les naufragés de la terre/De bannelingen van de aarde. Couverture orig…
Description

Font/Les naufragés de la terre/De bannelingen van de aarde. Couverture originale du T3 "De valse bondgenoten" édité uniquement en néerlandais en 1981. Belle mise en scène et qualité d'xécution. Très rare. Encre de Chine et aquarelle. TBE+. Encadrement inclus: 40 X 47 cm Alfonso Font est un auteur de BD d'origine espagnole et catalane, né en 1946 à Barcelone. Dessinateur et scénariste, il a influencé de nombreux auteurs réalistes espagnols, italiens, et français qui admirent la vivacité de son trait et son admirable gestion de l'encrage en noir et blanc. Alfonso Font a été l'élève d'Hugo Pratt avec qui il a travaillé en atelier. Entre 1975 et 1977, il dessine Sandberg Père et Fils sur un scénario de Patrick Cothias pour Pif Gadget. Avec le scénariste Solet et un compatriote espagnol Carlos Gimenez, il réalise les dossiers mystères. Il entreprendpar la suite avec Roger Lecureux et durant 3 ans "Les Robinsons de la Terre", série futuriste toujours chez Pif, dont un seul album sera édité chez Vaillant. Dans les années 1980, son œuvre prend de la maturité : apparaissent pour la première fois les personnages de "Clarke et Kubrick" dans divers journaux espagnols et dans Circus. Sa passion pour la science fiction va le pousser à réaliser seul "Le Prisonnier des étoiles", série fantastique décalée où un amnésique se faisant manipulé découvre la vérité avec l'aide d'une ravissante rebelle. On retrouve Alfonso Font en compagnie de son ami Patrick Cothias dans le magazine "Circus", sur la série "Alise et les Argonautes", fable sur un monde fait de manipulés et de manipulateurs (deux albums chez Glénat). Pour le magazine Pilote et Charlier il crée "Elle s'appelle taxi". Alfonso Font s'attaque au dur métier de journaliste d'investigation avec les aventures d'une ravissante reporter. Deux albums de cette série sortiront chez Vaisseau d'Argent et un chez Dargaud. Ses dernières réalisations sont en espagnol et Italien. Il dessine sur la série "Tex" un album Géant et un "Almanacco Tex" pour Sergio Bonelli.

273 
Online

Font/Les naufragés de la terre/De bannelingen van de aarde. Couverture originale du T3 "De valse bondgenoten" édité uniquement en néerlandais en 1981. Belle mise en scène et qualité d'xécution. Très rare. Encre de Chine et aquarelle. TBE+. Encadrement inclus: 40 X 47 cm Alfonso Font est un auteur de BD d'origine espagnole et catalane, né en 1946 à Barcelone. Dessinateur et scénariste, il a influencé de nombreux auteurs réalistes espagnols, italiens, et français qui admirent la vivacité de son trait et son admirable gestion de l'encrage en noir et blanc. Alfonso Font a été l'élève d'Hugo Pratt avec qui il a travaillé en atelier. Entre 1975 et 1977, il dessine Sandberg Père et Fils sur un scénario de Patrick Cothias pour Pif Gadget. Avec le scénariste Solet et un compatriote espagnol Carlos Gimenez, il réalise les dossiers mystères. Il entreprendpar la suite avec Roger Lecureux et durant 3 ans "Les Robinsons de la Terre", série futuriste toujours chez Pif, dont un seul album sera édité chez Vaillant. Dans les années 1980, son œuvre prend de la maturité : apparaissent pour la première fois les personnages de "Clarke et Kubrick" dans divers journaux espagnols et dans Circus. Sa passion pour la science fiction va le pousser à réaliser seul "Le Prisonnier des étoiles", série fantastique décalée où un amnésique se faisant manipulé découvre la vérité avec l'aide d'une ravissante rebelle. On retrouve Alfonso Font en compagnie de son ami Patrick Cothias dans le magazine "Circus", sur la série "Alise et les Argonautes", fable sur un monde fait de manipulés et de manipulateurs (deux albums chez Glénat). Pour le magazine Pilote et Charlier il crée "Elle s'appelle taxi". Alfonso Font s'attaque au dur métier de journaliste d'investigation avec les aventures d'une ravissante reporter. Deux albums de cette série sortiront chez Vaisseau d'Argent et un chez Dargaud. Ses dernières réalisations sont en espagnol et Italien. Il dessine sur la série "Tex" un album Géant et un "Almanacco Tex" pour Sergio Bonelli.

Les enchères sont terminées pour ce lot. Voir les résultats

Vous aimerez peut-être

Stéphane Dizier. Œuvre originale réalisée au feutre, exclusivement en faveur de l'opération "Une tente une vie" sur carton. Signé. Encadrement en bois avec vitre en plexi inclus: 155 x 125 cm Né le 09 septembre 1964 à Liège, Stéphane Dizier dessine depuis sa tendre enfance. Ses cahiers de classe s’en souviennent encore : il y dessinait plus qu’il n’y faisait ses devoirs. Après plusieurs projets, notamment en 1988 «Le Batrascaphe ne répond plus» ou les aventures d’Anatole Ondulé, il publie ses premières planches, l’adaptation de légendes de sa région chez Auracan en 1994. Avec Michel Weykmans au scénario, il crée ensuite «Blackhat», aventures américaines sur fond de ruée vers l’or au 19e siècle. Revenant à l’humour pour les éditions Dargaud et toujours avec Weykmans, il crée «Ogive» marchand de frites ambulant et sa «Barakafrites». Suite à des restructurations, cette série ne verra pas le jour chez l’éditeur français. Les idées de l’un, les techniques de l’autre évoluent et après avoir réalisé nombres d’affiches et d’illustrations sur le thème des «Esprits de la Forêt», Séphane Dizier charge Weykmans de lui concocter une histoire sur ce même univers. Ainsi voit le jour la «Sorçière Lizina» chez l’éditeur Vents d’Ouest. Aujourd’hui, il travaille à l’adaptation de «Malvira» en BD. Stéphane Dizier s’est également lancé depuis peu dans le modelage de la terre d’argile. L'ORIG-AMI est un abri en carton mesurant 117 x 235 x 150 cm. Il est isolant, protecteur de part sa structure, repliable comme un accordéon, transportable comme un sac à dos et recyclable. L'abri pour sans-abri a été conçu sur le principe des origamis, technique japonaise de pliage du papier.

Luc Schuiten. Œuvre originale réalisée à la gouache et au feutre exclusivement en faveur de l'opération "Une tente une vie" sur carton. Signé. Encadrement en bois avec vitre en plexi inclus: 155 x 125 cm Luc Schuiten est un architecte belge, né en 1944 à Bruxelles. Il a été formé, tout comme son père Robert Schuiten, à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, dont il est sorti diplômé en 1967. Il est également scénariste de BD, en collaboration avec son frère, le dessinateur François Schuiten. Son père, Robert Schuiten, fut un architecte belge actif dans les années 1950 et 1960. À la fois architecte et dessinateur, la réflexion de Luc Schuiten vise à intégrer « l’urbanisme, l’écologie, la science et la science-fiction. » De 1980 à 1987, il est chargé de cours à l’Institut Victor Horta de Bruxelles. En 1987, il quitte l’enseignement de l’architecture pour se consacrer uniquement à sa société d’architecture Schuiten sprl. Il est aussi le président de l’association Vegetal City et membre fondateur de Biomimicry Europa et de l’association Archi Human. Il a mis en place divers projets pour loger des sans-abris à Bruxelles. Sa première construction est la petite maison « Orejona » qu’il a bâtie lui-même dans les bois en 1977, à Overijse, aux environs de Bruxelles. La charpente de la maison est une structure en A, à laquelle s’ajoute une petite avancée en verrière. Sur les toits, des capteurs solaires de première génération assuraient le chauffage. Une verrière permettait de voir le ciel. Au cours des années 1980, il poursuit sa réflexion sur l’urbanisme et l’architecture dans Les Terres creuses, une série de bandes dessinées réalisées avec son frère François Schuiten. Intéressé par une ville organique et la bio-inspiration, il est convaincu de l’obsolescence du modèle urbain calqué sur la machine et se passionne pour l’archiborescence, un terme qui désigne « une architecture utilisant principalement pour matériaux de construction toutes formes d’organismes vivants ou d’organismes inspirés du vivant ». En 2014, il crée l’association Archi Human dont le but est de favoriser la réinsertion sociale par le logement. A Bruxelles et dans sa périphérie, il souhaite développer des studios en intégrant les matériaux écologiques et la sobriété énergétique au profit des sans-abris.  L'ORIG-AMI est un abri en carton mesurant 117 x 235 x 150 cm. Il est isolant, protecteur de part sa structure, repliable comme un accordéon, transportable comme un sac à dos et recyclable. L'abri pour sans-abri a été conçu sur le principe des origamis, technique japonaise de pliage du papier.

Georges Van Linthout. Œuvre originale réalisée au feutre exclusivement en faveur de l'opération "Une tente une vie" sur carton. Signé. Encadrement en bois avec vitre en plexi inclus: 155 x 125 cm Né le 21 décembre 1958. Dès la maternelle, il découvre son envie de raconter des histoires puis il remplit ses cahiers de ses propres bandes dessinées Jean et sa bande. Il fait ses études à l’Institut Saint-Luc de Liège, en arts plastiques et illustration et vend ses premières planches au journal Spirou en 1982. Il effectue son service militaire. En 1985, il crée Lou Smog, un lieutenant de police américain des années 1950 pour le journal Tintin, série qui connaît 8 opus. Il a collaboré à plusieurs Natacha en réalisant les décors. Ensuite, avec Yves Leclercq au scénario, il dessine la série Falkenberg qui à connu trois albums de 1997 à 1999. Parallèlement à cette activité, il travaille avec Stibane (son frère jumeau) et Didgé sur un album sorti fin 1995 : Jenny, vendu par des associations belges d’aide aux enfants en difficulté. En 2001, Van Linthout publie aux éditions Casterman la série polar Twins avec Leclercq au scénario, la série s’étalera sur trois albums jusqu’en 2003. En 2005, il publie, toujours avec Yves Leclerq, Conquistador dans la collection Romans chez Casterman. Ils réalisent encore ensemble en 2007 une biographie de T-Bone Walker aux éditions Nocturne où l’on retrouve un dessin dans la lignée de l’album Conquistador. En 2008, pour la collection Rivages/Casterman/Noir, ils collaborent sur l’adaptation du roman de Budd Schulberg Sur les quais. Il publie entre autres Braquages Bras Cassés début 2010 aux éditions de La Boîte à bulles avec Benjamin Fischer au scénario. En 2016, il commence à publier la série Brian Bones sur un scénario de Rodolphe (quatre albums, Éditions Paquet coll. « Calandre »). En 2022, il dessine l’adaptation en bande dessinée du roman Goat Mountain de David Vann sur un scénario de sa fille O. Carol, chez Philéas. L'ORIG-AMI est un abri en carton mesurant 117 x 235 x 150 cm. Il est isolant, protecteur de part sa structure, repliable comme un accordéon, transportable comme un sac à dos et recyclable. L'abri pour sans-abri a été conçu sur le principe des origamis, technique japonaise de pliage du papier.