Miroirs

Lots recommandés

Enluminure sur vélin polychromée et dorée sur fond rouge représentant la Vierge aux litanies. À la partie supérieure, Dieu le Père apparait dans une nuée bénissant de sa main droite et tenant un globe de son autre main, au-dessus de la banderole  TOTA . PVLCRA . ES . AMICAS . MEA . ET . MACVLA . NON . IN . TE (Tu es toute belle, mon aimée, et il n'est point de tache en toi) ; au centre, la Vierge en prière, sa longue chevelure descendant le long de ses épaules, est entourée de tous ses attributs, chacun accompagné d'un phylactère portant les inscriptions : le Soleil ELECTA.VT [SOL] (Resplendissante comme le soleil), la Lune PVLCRA.VT.LVNA (Belle comme la lune), le Miroir SPECVLCVM [SINE MACVLA] (Miroir sans tache), la Porte PORTA.DEI.S (Porte de Dieu), l'Etoile STELLA [MARIS] (Etoile de la mer), la Tour TVRRIS.DAVID [CVM PUGNACVLIS] (Tour de David, bâtie en forteresse), le Rosier PLANTATIO [ROSAE] (Buisson de roses), le Lys [SI EUT] LILIVM.IN[TERSPINAS] (Comme le lis entre les épines), l'Olivier OLIVA [SPECIOSA] (Olivier à l'aspect brillant), le Puits PVTEVS.AQVARVM. VIVE[NTIUM] (Puits d'eau vive), la Fontaine FONS.ORTORVM (Fontaine des jardins) , le Cèdre CEDEXATA (Cèdre surélevé), le Jardin [H]ORTVS.CONCLVSV[S] (Jardin clos), la Ville CIVITAS.DEI. (Cité de Dieu). Hauteur : 11,3 cm - Largeur : 7,8 cm Aquitaine ?, entourage de Jean Thenaud, vers 1515/25 Sous-verre avec cadre en bois mouluré (petites reprises à la polychromie, collée sur carton) Les litanies de la Vierge ou la Vierge aux litanies n'est pas une iconographie nouvelle. Elle était destinée à promouvoir la croyance en la conception immaculée de Marie. La source iconographique de cette représentation est la gravure d'après Jean d'Ypres tirée du livre imprimé par Thielman Kerver en 1502 (fig.). Cette période du début du XVIe siècle correspond également à l'apparition du speculum sine macula qui est considéré comme l'un des symboles de l'Immaculée Conception de la Vierge. Ouvrages consultés : - É. Fournié et S. Lepape, « Dévotions et représentations de l'Immaculée Conception dans les cours royales et princières du Nord de l'Europe (1380-1420) » dans L'Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne]. - M. D. Orth, Renaissance Manuscripts, The Sixteenth Century, Vol I et II, Harvey Miller, 2015. - Exposition Paris 2019/20, Mystérieux coffrets - Estampes au temps de la Dame à la Licorne, Musée de Cluny, cat.50 et 51. An illumination on vellum, polychrome and gilded, Aquitaine, circle of Jean Thenaud, circa 1515/25

Estim. 1 800 - 2 000 EUR