Drouot.com>Arts d’Asie

Arts d’Asie

De l’Inde au Japon, en passant par la Chine, la Corée et les pays d’Asie du Sud-Est, les ventes aux enchères en ligne d’Arts d’Asie proposent un vaste panorama des arts d’Extrême-Orient.
sculpture, peintures et objets d’art du néolithique à nos jours sont accessibles dans des ventes live et des ventes online.
En particulier les trésors de l’empire du Milieu : céramiques des dynasties chinoises Tang et Song, porcelaines « bleu et blanc » des dynasties Yuan, Ming et Qing, objets en jade des dynasties Ming et Qing, peintures de la dynastie Tang, chevaux des dynasties Han et Tang, objets de lettrés.
Les amateurs trouveront aussi dans les ventes aux enchères d’arts asiatiques des bronzes dorés bouddhiques, des estampes et des objets en laque du Japon, des statuettes. Indiennes en bronze, des céramiques coréennes, etc.
Le saviez-vous ? Dopés par l’émergence rapide des grandes fortunes en Chine, les Arts d’Asie sont montés en puissance depuis 2005, et la fièvre asiatique s’est emparée des enchères de Hong Kong à Paris. Ainsi à l’Hotel Drouot en décembre 2016, un cachet impérial chinois d'époque Qianlong (1736-1795) estimé entre 800 000 et 1 million d’euros s’était envolé à 21 millions d'euros, un record mondial !Retrouvez sur Drouot.com les plus belles ventes aux enchères en ligne d’art d’asie à Paris, dans toute la France et à l’étranger (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, Belgique, Suisse, Etats-Unis, etc.)

Voir plus

Lots recommandés

A BRONZE STORAGE VESSEL, FANGHU, HAN DYNASTY - VASE DE STOCKAGE EN BRONZE, FANGHU, DYNASTIE HAN Chine, 206 av. J.-C. à 220 ap. Le grand récipient carré repose sur un pied étalé, avec des côtés courbés qui se rétrécissent jusqu'au cou et une bouche en forme de losange, une caractéristique distincte des récipients de la dynastie Han. Deux côtés alternés sont proprement moulés avec des poignées en forme de masque de taotie suspendant d'épais anneaux. Provenance : D'une ancienne collection privée allemande, rassemblée au Japon dans les années 1950 et 1960, puis par descendance dans la même famille. Condition : Excellent état, proportionnel à l'âge. Usure importante, défauts mineurs de moulage, quelques fissures minuscules, entailles minuscules sur les bords, signes de corrosion. Superbe patine naturelle avec des incrustations de malachite éparses. Poids : 3.699 g Dimensions : Hauteur 36 cm Comparaison avec la littérature : Comparez un fanghu en bronze similaire fouillé à Shuihudi, Yunmeng, province de Hubei, aujourd'hui au Musée du comté de Yunmeng, publié dans Zhongguo qingtongqi quanji ('Complete collection of Chinese archaic bronzes'), vol. 12, Beijing, 1998, pl. 9 ; et un autre dans la collection du Fujii Yurinkan, Kyoto, illustré dans Sueji Umehara, Nihon shucho Shina kodo seikwa ('Select Relics of Ancient Chinese Bronzes from Collections in Japan'), vol. 6, Osaka, 1964, pl. 471. Comparaison du résultat de la vente aux enchères : Comparez un fanghu en bronze très proche, également daté de la dynastie Han, chez Bonhams San Francisco dans la catégorie Fine Chinese Works of Art le 16 décembre 2014, lot 8008, vendu 8 750 USD . 漢代青銅輔首啣環方壺 中國,公元前206 至公元220 年。器方口微侈,方唇,長頸,饕餮紋鋪首銜環耳,鼓腹、下部緩收,平底,方圈足。 來源:德國私人老收藏,上世紀五十至六十年代購於日本,在同一家族保存至今。 品相:狀況極佳,與年齡相稱。,有腐蝕跡象,極好的自然生長的包漿,帶有散落的孔雀石綠色結殼。 重量:3,699 克 尺寸:高36 厘米 拍賣結果比較 : 比較一件相近的漢代銅方壺,見舊金山邦翰思Fine Œuvres d'art chinoises 2014年12月16日 lot 8008, 售價USD 8,750。

Estim. 1 500 - 3 000 EUR

A CHLORITE SCHIST RELIEF OF SHALABHANJIKA, HOYSALA EMPIRE - RELIEF EN SCHISTES DE CHLORITE DE SHALABHANJIKA, EMPIRE DE HOYSALA Inde du Sud, 11e-12e siècle. Debout dans un gracieux tribhanga, une main agrippant les branches de l'arbre au-dessus, l'autre reposant sur sa jambe, vêtue d'un dhoti transparent et ornée de bijoux en perles et d'écharpes flottantes, deux petits assistants à ses pieds, son visage serein aux yeux lourds et aux lèvres pleines. Provenance : Provenant de la collection privée luxembourgeoise de Camille Mines (1950-2018), dont le père René a acquis cette pièce dans le commerce local au début des années 1970, puis par descendance. Condition : Excellent état, proportionnel à l'âge. Usure importante, pertes mineures, entailles et rayures, signes d'altération et d'érosion, fissures structurelles, incrustations. Dimensions : Hauteur 52 cm (sans support) et 56 cm (avec support) Avec un support métallique associé. (2) L'empire Hoysala était une puissance kannadiga originaire du sous-continent indien qui a régné sur la majeure partie de ce qui est aujourd'hui le Karnataka, en Inde, entre le Xe et le XIVe siècle. La capitale des Hoysalas était initialement située à Belur, mais a ensuite été déplacée à Halebidu. Les souverains Hoysala étaient originaires de Malenadu, une région élevée des Ghâts occidentaux. Au XIIe siècle, profitant de la guerre entre l'empire Chalukya de l'Ouest et les Kalachuris de Kalyani, ils ont annexé des régions de l'actuel Karnataka et les zones fertiles au nord du delta de la Kaveri dans l'actuel Tamil Nadu. Au XIIIe siècle, ils gouvernaient la majeure partie du Karnataka, des parties mineures du Tamil Nadu et des parties de l'Andhra Pradesh occidental et du Telangana sur le plateau du Deccan. L'ère Hoysala a été une période importante dans le développement de l'art, de l'architecture et de la religion en Inde du Sud. On se souvient aujourd'hui de cet empire principalement pour l'architecture Hoysala. Plus d'une centaine de temples subsistants sont disséminés dans le Karnataka. Shalabhanjika est un terme que l'on trouve dans l'art et la littérature indiens et qui a plusieurs significations. Dans l'art bouddhique, il désigne l'image d'une femme ou d'une yakshi près d'un arbre, tenant souvent un brin de feuilles de manguier. La position de la salabhanjika est également liée à la position de Maya lorsqu'elle a donné naissance au Bouddha Gautama sous un arbre ashoka dans un jardin de Lumbini, en s'agrippant à sa branche. Comparaison avec la littérature : Comparez une stèle de schiste apparentée représentant une shalabhanjika, datée de 1150-1200 et également attribuée à l'empire Hoysala, dans la collection de la National Gallery of Victoria, Melbourne, numéro d'accession 540-D5. Comparaison des résultats d'une vente aux enchères : Comparez une figure en grès apparentée d'un shalabhanjika, de 67,3 cm de haut, datée du 10e-11e siècle et attribuée au Rajasthan ou au Madhya Pradesh, chez Christie's New York dans la catégorie Art indien et d'Asie du Sud-Est le 16 septembre 2014, lot 228, vendu pour 21 250 USD .

Estim. 6 000 - 12 000 EUR

A PARCEL-GILT SILVER COMB, TANG DYNASTY - PEIGNE EN ARGENT DORÉ PARCEL, DYNASTIE TANG Chine, 618-907. La partie supérieure dorée du peigne est décorée en repoussé de fleurs de prunus stylisées sortant de vignes défilantes et de deux feuilles rappelant des queues de poisson, le tout réservé sur un fond poinçonné et entouré de bordures perlées, diaprées et florales. Provenance : J. J. Lally & Co., New York, États-Unis, 1998. Collection de Julius Eberhardt, acquise auprès de la personne susmentionnée, puis par descendance. Nagel, Stuttgart, 2 novembre 2013, lot 3074. Un collectionneur privé, acquis auprès du précédent. Julius Eberhardt (1936-2012) était un architecte autrichien et un collectionneur passionné d'art chinois ancien. Il achetait souvent chez J. J. Lally à New York. Dans les années 1990, il a construit un musée privé d'œuvres d'art chinoises dans le centre de Vienne. Publié : Regina Krahl, Collection Julius Eberhardt : Early Chinese Art, vol. 1, Hong Kong, 1999, p. 236, n° 136 (décrit par erreur comme faisant partie d'une paire, voir la note de l'expert). Condition : Très bon état avec une usure ancienne, des signes d'oxydation attendus, une corrosion mineure, des frottements sur les dorures, quelques petites bosses. Le revers avec des incrustations de malachite et de cuprite. Poids : 41,2 g Dimensions : Longueur 13,8 cm Note de l'expert : Le présent lot est publié dans Regina Krahl, Collection Julius Eberhardt : Early Chinese Art, avec un peigne similaire, le lot étant décrit comme une paire. Une paire de peignes, cependant, semble être plutôt improbable, parce qu'il n'y aurait aucune raison pour une telle paire, ce qui est la raison probable pour laquelle ces deux peignes ont été séparés à un moment donné après la mort de Julius Eberhardt. Comparaison avec la littérature : Trois peignes apparentés conservés au Musée des arts Idemitsu, Tokyo, sont illustrés dans Ancient Chinese Arts in The Idemitsu Collection, Tokyo, 1989, pl. 337. Comparaison avec les résultats d'une vente aux enchères : Comparez un peigne en argent doré parcellaire très proche, 9,3 cm de large, poids 20,4 g, également daté de la dynastie Tang, chez Christie's New York dans Masterpieces of Early Chinese Gold and Silver le 12 septembre 2019, lot 564, vendu pour 20 000 USD . 唐代鎏金銀梳 中國,618-907年。梳子的鎏金上半部,以錘鍱與鏨刻的技術製作出豆粒紋地上纏枝桃花卷葉紋,兩片葉子讓人聯想起魚尾,四周圍繞著串珠和花卉紋邊框。 來源:紐約J . J. Lally & Co, 1998年;Julius Eberhardt收藏,購於上述藝廊並保存至今;斯圖加特納高拍賣行,2013年11月 2日 lot 3074。私人藏家購於上述拍賣。Julius Eberhardt (1936-2012) 是一位奧地利建築師和中國古代藝術收藏家。 他經常從紐約的 J. J. Lally 藝廊購買藏品。1990年代,他在維也納市中心成立了中國藝術品私人美術館。 出版:Regina Krahl, Julius Eberhardt : Early Chinese Art, vol. 1, Hong Kong, 1999, 頁236, 圖136。 品相:狀態極好,舊磨損,預期的氧化跡象,輕微腐蝕,摩擦至鍍金,少量小凹痕,反面有綠色紅色結殼。 重量:41.2 克 尺寸:長 13,8 釐米 拍賣結果比較:比較一件相近的唐代鎏金銀梳,寬 9,3 釐米,重 20,4 克,見紐約佳士得 Chefs-d'oeuvre de l'or et de l'argent chinois anciens 2019年9月12日 lot 564, 售價USD 20,000。

Estim. 2 400 - 5 000 EUR

A COPPER-RED DECORATED 'DRAGON' WATERPOT, TAIBAI ZUN, QING DYNASTY - POT D'EAU "DRAGON" DÉCOUVERT EN CUIVRE, TAIBAI ZUN, DYNASTIE QING Chine, 1644-1912. L'extérieur est finement décoré en rouge cuivré sous glaçure sur fond blanc d'un dragon sinueux pourchassant une perle flamboyante. La porcelaine est recouverte d'une glaçure transparente. Provenance : Commerce belge, de réputation acquise auprès d'une propriété privée. Condition : Bon état avec des usures mineures et des irrégularités de cuisson, y compris des piqûres et de petits renfoncements de glaçure, l'intérieur avec d'importants restes d'encre noire, la lèvre lissée et munie d'un bord en argent. Poids : 116,2 g Dimensions : Diamètre 8 cm Comparaison des résultats d'enchères : Comparez un vase apparenté à décor rouge cuivré, de 32 cm de haut, daté du 18e siècle, avec des dragons peints de façon similaire, chez Christie's New York dans Fine Chinese Ceramics and Works of Art le 15 septembre 2011, lot 1557, vendu pour 134 500 USD . _x000D_ 清代釉裏紅龍紋太白尊 中國,1644-1912年。尊小口微撇,短頸溜肩,鼓腹呈半球形,圈足。器內施白釉。外壁釉裏紅五爪龍戲珠紋。圈足內施白。 來源:比利時古玩市場,據説購於私人收藏。 品相:品相良好,有輕微磨損和燒製瑕疵,包括點蝕和釉面小凹陷,內部有大量黑色墨水餘留,唇部平滑鎏銀。 重量 : 116,2 克 尺寸:直徑8 厘米 拍賣結果比較:比較一件相近的豇豆紅瓶,高 32 厘米,十八世紀,相似龍紋,見紐約佳士得Fine Céramiques et œuvres d'art chinoises 2011年9月15日lot 1557, 售價USD 134,500。

Estim. 1 500 - 3 000 EUR

A GILT-LACQUERED HARDWOOD FIGURE OF A BODHISATTVA, 16TH-17TH CENTURY - FIGURE DE BODHISATTVA EN BOIS DORÉ ET LAQUÉ, XVIe-XVIIe SIÈCLE Tibet. Debout dans une pose élégante, vêtue d'un dhoti diaphane noué à la taille, richement ornée de bijoux perlés et floraux, les cheveux soigneusement incisés et relevés en un haut chignon derrière la tiare feuillue. Provenance : Indian Heritage, Paris. Collection LP Paris, France, acquise auprès des personnes susmentionnées. Fondée en 2006 par Frederic Rond, Indian Heritage est une galerie spécialisée dans l'art indien et himalayen. Située à St Germain des Prés, Paris, elle offre une large sélection de pièces primitives et classiques avec un accent sur les masques himalayens. Condition : Usure importante, éclats, pertes, restes de pigments. Belle patine dans l'ensemble. Poids : 169,5 g (avec support) Dimensions : Hauteur 17 cm (sans support) et 18,8 cm (avec support) Monté sur un support métallique associé. (2) 十六至十七世紀金漆木雕菩薩像 西藏。菩薩站姿優美,身著天↪LoHan_8863,頭髮整齊,葉狀頭飾後面梳成一個高髻。 來源:巴黎Indian Heritage藝廊;巴黎LP Collection,購於上述藝廊。Indian Patrimoine由Frederic Rond於2006創立。 Patrimoine indien 是一家專門研究印度和喜馬拉雅藝術的畫廊。它位於巴黎的 St Germain des Prés,供應大量原始和傳統藝術品,其重點是喜馬拉雅面具。 品相:大面積磨損、刻痕、缺損、顔料餘留。整體表面光澤細膩。 重量 : 169.5 克 (含底座) 尺寸:高 17 厘米 (不含底座),總18.8 厘米 金屬底座 (2)

Estim. 450 - 900 EUR