Aquarelles

Lots recommandés

Paul Emmanuel DURAND COUPEL DE SAINT-FRONT (1901-1987) dit MARIN-MARIE - Paquebot le Colombie Aquarelle gouachée, signée en bas à droite 67 x 101 cm (à vue)  (petites mouillures) Lancé en 1931 pour la Compagnie générale transatlantique, le paquebot Colombie fut réquisitionné durant la Seconde Guerre mondiale comme croiseur auxiliaire, transport de troupes et enfin comme navire-hôpital. Remis en service après la guerre, il est vendu à une compagnie grecque et finit par être démoli en 1970. Lancé le 18 juillet 1931 avec une coque noire pour la Compagnie générale transatlantique, il est mis en service le 02 novembre 1931 sur la ligne des Antilles mais fera régulièrement des croisières en Europe et dans les Caraïbes. Sa coque est repeinte en blanc en 1935, ce qui convient mieux à la ligne qu'il sert avec le Cuba. Le 17 novembre 1939, les forces marines françaises réquisitionnent le paquebot pour le convertir en croiseur auxiliaire. Il est alors renommé X 10. Le Colombie participe à l'expédition en Norvège en avril 1940 et au rapatriement des soldats français vers la métropole durant la percée allemande de mai 1940. Il finit par être désarmé en septembre 1940 à Toulon et est restitué à la Compagnie générale transatlantique qui le rebaptise Colombie. Il effectue cependant encore des missions de transport de troupe mais est sérieusement endommagé en novembre 1942 alors qu'il participait à l'Opération Torch. De 1942 à 1943, il est réparé et est transformé en transport armé pour effectuer des trajets entre les États-Unis et l'Italie sous pavillon américain. En janvier 1945, il est transformé en navire-hôpital, sa coque est peinte en blanc et des croix rouges sont mises sur son flanc. Il est alors rebaptisé Adela E Lutz dans le cadre de cette mission qui durera jusqu'en 1948. Le Colombie reçut la Croix de Guerre 1939-1945 pour son engagement durant ce conflit. En septembre 1948, le navire subit d'importantes transformations aux chantiers hollandais de Schelde. On supprima ses deux cheminées cylindriques, pour les remplacer par une unique cheminée profilée, et on le dota d'une nouvelle capacité en passagers (584 répartis en 3 classes). Il est ainsi remis en service le 12 Octobre 1950 sur la ligne des Antilles. En 1962, la Transat envisage de vendre le navire à un groupe américain qui veut l'utiliser pour des croisières le long des côtes mexicaines. Cependant, les transactions n'aboutissent pas, et le Colombie est finalement vendu le 17 mars 1964, à l'armement grec Typaldos. Il sera remplacé sur la ligne par le Flandre et Antilles. Renommé Atlantic puis Atlantica par son nouveau propriétaire, il finit par être vendu à la démolition en 1970.

Estim. 20 000 - 30 000 EUR

Mela Muter (Maria Melania Mutermilch) - Mela Muter (Maria Melania Mutermilch) Place du village sous la pluie. Au verso : scène biblique (fuite en Egypte). Huile sur toile. 80 x 80 cm. Encadrée par un cadre. Signé en bas à droite en noir 'MUTER'. - En bel état de conservation. L'œuvre est documentée dans les archives photographiques de la Galerie Bargera, Cologne. Provenance Galerie Bargera, Cologne ; collection privée, Rhénanie. Littérature Cf. pour le motif au verso le tableau "Flucht nach Ägypten" ainsi que l'aquarelle préparatoire, reproduite dans : De París a Girona. Mela Muter i els artistes polonesos a Catalunya, expo. Cat. Museu d'Art de Girona 2018/19, ill. couleur p. 156/157 Les vues urbaines occupent une place particulière dans l'œuvre de Mela Muller. Dans cette représentation d'une place de marché d'une petite ville sous une pluie d'été, elle parvient à décrire une scène quotidienne de manière particulièrement vivante. La fontaine du village, qui constitue le point d'ancrage optique de la composition, est placée sur le bord gauche de l'image, derrière laquelle se dresse une façade d'église fortement découpée. Des femmes, parfois équipées de parapluies, se hâtent sur la place, la tête baissée, les couronnes élancées des platanes ne leur offrant que peu de protection contre la pluie. En arrière-plan, on aperçoit les façades jaunes et grises des maisons qui entourent la place. Muter construit l'ensemble de la composition à l'aide de coups de pinceau relâchés et utilise souverainement le fond clair de la toile comme moyen de création. Elle décompose les pavés inégaux parsemés de flaques d'eau en courtes lignes ondulées multicolores et les met ainsi visuellement en mouvement. Les contours des maisons et des cimes d'arbres s'estompent sous la pluie, l'artiste les fait se fondre les uns dans les autres grâce à des couches de traits obliques rapidement posées. Réparties sur la surface du tableau, de longues et étroites stries - en partie appliquées en blanc, en partie grattées dans la peinture humide - suggèrent de manière très vivante les trajectoires des gouttes qui tombent. Malgré la pluie et le ciel sombre, l'atmosphère n'est pas du tout sombre, la composition est plutôt dominée par le jaune clair et le blanc cassé ainsi que par les tons chauds de la pierre. Dans la vue exécutée au verso, mais finalement rejetée, l'artiste combine deux sujets opposés de manière exceptionnelle. Elle transpose ici la fuite de la Sainte Famille en Égypte dans un paysage industriel moderne - une imbrication iconographique que Muter a également utilisée de manière très similaire dans le tableau "Flucht nach Ägypten. Le port fluvial de la Villette", vers 1938/39 (collection Boleslaw et Lina Nawrocki).

Estim. 60 000 - 80 000 EUR

Oskar KOKOSCHKA - KOKOSCHKA, OSKAR 1886 Pöchlarn - 1980 Montreux Title: Anna Kallin. Date: 1921. Technique: Chalk on brownish paper. Measurement: 49.5 x 69.5cm. Notation: Signed lower right: OKokoschka. Frame/Pedestal: Framed. The work will be included in the catalogue of Oskar Kokoschka's drawings and watercolours from 1916 onwards, which is currently being prepared. We are grateful to Dr. Alfred Weidinger, Linz, for his kind scientific support. Provenance: - Friederike Beer-Monti, New York - Marlborough Fine Arts, London - Private collection Hesse - Private collection Austria Exhibitions: - Marlborough Fine Arts, London 1966, cat.-no. 94 - Marlborough Fine Arts, London 1969, cat.-no. 254 - Museum of Modern Art, Kamakura/National Museum of Art, Kyoto, 1978 - Musée d'Ixelles/Stadtgalerie Klagenfurt, 1998/99 - Schlossmuseum Linz/Bröhan-Museum Berlin, 2004/2005 - Lentos Kunstmuseum, Linz 2008 - Kunstmuseum Pablo Picasso, 2014/15 Literature: - Rathenau, Ernst: Oskar Kokoschka - Handzeichnungen, Volume V, Berlin 1977, ill. - Exhib.-Cat. Oskar Kokoschka, Museum of Modern Art, Kamakura/National Museum of Art, Kyoto, 1978, cat.-no. 75, ill. - Exhib.-Cat. Österreichischer Expressionismus 1905-1925, Musée d'Ixelles/Stadtgalerie Klagenfurt, 1998/99, p. 51, ill. - Exhib.-Cat. Klimt, Schiele, Kokoschka, Kubin. Graphiken aus einer österreichischen Privatsammlung, Schlossmuseum Linz/Bröhan-Museum Berlin, 2004/2005, p. 109, ill. - Exhib.-Cat. Oskar Kokoschka. Ein Vagabund in Linz - wild, verfemt, gefeiert, Lentos Kunstmuseum, Linz 2008, p. 91, ill. - Kokoschka is one of the defining portrait painters of his time - His expressionist portraits are also always character portraits - Kokoschka's mistress, the Moscow-born singer Anna Kallin, is depicted here - Not offered on the art market for over 50 years. Explanations to the Catalogue Estimated shipping costs for this lot: Arrangement after the auction.

Estim. 25 000 - 35 000 EUR

HOGEN KIJOKUNI: A SIX-PANEL BYOBU SCREEN DEPICTING A SCENE FROM THE BATTLE OF ICHINOTANI - HOGEN KIJOKUNI : ECRAN DE BYOBU À SIX PANNEAUX REPRÉSENTANT UNE SCÈNE DE LA BATAILLE D'ICHINOTANI Par Hogen Kijokuni (actif de 1813 à 1830), signé Hogen Kijokuni avec un kakihan et un sceau Japon, début du XIXe siècle, période Edo (1615-1868) Le cadre en bois avec des ferrures en métal doré avec un décor finement ciselé de feuillages et d'anneaux perforés. Finement peint à l'encre, à l'aquarelle et à l'or sur un fond de feuilles d'or pour représenter le célèbre soldat Kumagai Naozane du clan Minamoto poursuivant le jeune guerrier Taira no Atsumori, tous deux à cheval, entièrement vêtus d'une armure et avec des expressions féroces. Kumagai est accompagné de sa suite, tandis qu'Atsumori est seul et va bientôt périr. Tous sont entourés d'épais nuages et de pins noueux. Signé en bas à gauche HOGEN KIJOKUNI avec un kakihan et un sceau illisible. TAILLE 376 x 178 cm Etat : Bon état avec quelques usures, déchirures, petites pertes, salissures, éventuellement de petites retouches anciennes. Provenance : Collection privée tchèque, acquise à Vltavin, 15 novembre 2009, Prague, lot 90. Ichi-no-Tani est l'une des plus célèbres batailles de la guerre de Genpei, en grande partie en raison des combats individuels qui s'y sont déroulés. Benkei, probablement le plus célèbre de tous les moines guerriers, a combattu aux côtés de Minamoto Yoshitsune ici, et beaucoup des guerriers les plus importants et les plus puissants des Taira étaient également présents. Pendant la bataille d'Ichi-no-Tani, Atsumori et Kumagai se sont rencontrés sur la plage de Suma, alors que la force principale des Genji approchait et que les Heike fuyaient vers leurs navires. Comme il est raconté dans le Heike Monogotari, Kumagai a rattrapé Atsumori, qui fuyait à cheval. Kumagai a réussi à faire tomber Atsumori de son cheval et a arraché le casque d'Atsumori qui était allongé. C'est alors que Kumagai a réalisé qu'il avait attrapé un jeune prince, d'après son maquillage et ses robes. Atsumori dit alors à Kumagai de prendre sa tête, mais Kumagai hésite car Atsumori lui rappelle son propre fils, à peu près du même âge. Kumagai souhaitait épargner la vie d'Atsumori, en raison de sa nature aimable, mais il a vu que ses compagnons soldats du Genji approchaient. En larmes, il promet de réciter des prières à Atsumori et lui coupe la tête.

Estim. 3 000 - 6 000 EUR