Dessins

Lots recommandés

MAI trung THU (1906-1980) - Jeunes enfants chuchotant, 1972 Encre et couleurs sur soie, signée et datée en haut à gaucheDans son cadre d'origine réalisé par l'artiste 6.3 x 20.5 cm - 2 1/2 x 8 in. Une attestation d'inclusion au catalogue raisonné de l'artiste actuellement en préparation par Charlotte Aguttes-Reynier pour l'association des Artistes d'Asie à Paris sera remise à l'acquéreur PROVENANCE Collection de Monsieur et Madame T., Paris (acquis vers 1995) Réalisée en 1972, Jeunes enfants chuchotant fait partie de ces œuvres où l’individualité de Mai Trung Thứ transparaît le plus. Le succès qu’il connaît à partir de la fin des années 1950, grâce à la galerie Apesteguy qui le représente, lui permet de vivre correctement grâce à la vente de ses œuvres fixées à un certain prix. Attaché à la démocratisation de son art, il ne délaisse pas pour autant les plus petits formats qui restent plus accessibles à un plus grand nombre de collectionneur. Ces petits formats tels que celui en vente présentent le même soin et raffinement que les formats plus imposants. Fier de sa singularité, l’artiste reprend un thème qui lui est cher: les enfants. Représentés souvent jouant, emprunts d’innocence, ces enfants sont consacrés dès 1963 lors d’une exposition organisée par Jean-François Apesteguy « Les enfants de Mai-Thu » à la Galerie du Péristyle. Presque dix années après cette exposition, l’artiste reste inspiré par ce thème. Dans Jeunes enfants chuchotant, un petit garçon tenant la position centrale de la composition chuchote à son camarade de droite tout en écartant de la main l’enfant de sa gauche qui tend une oreille indiscrète. Une petite fille à gauche du sujet semble attristée de ne pas être incluse dans les messes basses. Mai Trung Thứ capture ici un moment de vie, une spontanéité enfantine. Les visages sont peu individualisés, les personnages se différenciant par la couleur de leurs tuniques. La petite fille se démarque également par la forme de son habit et de sa coiffure. La palette subtilement sélectionnée apporte un sens à la lecture de la composition et permet de mettre en avant les contrastes. Les coloris plus vifs sont caractéristiques de ces années post 1970. L’arrière-plan discrètement estompé est sobre et neutre mais le dégradé de couleurs suggère le ciel derrière une touche bleu tandis que le vert rappelle l’herbe. Peintre du détail, Mai Trung Thứ représente avec minutie certains éléments tels que les mains, les yeux ou encore la bouche. Son sens de l’attention se porte également dans la fabrication du cadre qu’il effectue lui-même faisant ainsi de Jeunes enfants chuchotant une œuvre à considérer dans sa globalité. Được sáng tác vào năm 1972, Những đứa trẻ thầm thì là một trong những tác phẩm thể hiện rõ nét nhất phong cách cá nhân của Mai Trung Thứ. Thành công mà ông có được vào cuối những năm 1950, đến từ phòng tranh đại diện Apesteguy, cho phép ông sống một cuộc sống đầy đủ nhờ vào việc bán các tác phẩm của mình với một mức giá nhất định. Gắn liền với công cuộc dân chủ hóa nghệ thuật, ông vẫn vẽ những bức tranh khổ nhỏ, dễ dàng tiếp cận với nhiều nhà sưu tập hơn. Những bức tranh khổ nhỏ giống như bức tranh có mặt trong phiên đấu giá lần này vẫn mang trọn vẹn những đường nét tinh tế và được vẽ một cách cẩn thận không khác gì những bức khổ lớn hơn. Tự hào với phong cách độc đáo của mình, họa sĩ vẫn sáng tác theo chủ đề gần gũi với ông nhất : trẻ em. Chủ đề những đứa trẻ đang chơi đùa với đầy sự thơ ngây được giới thiệu tới công chúng lần đầu tiên vào năm 1963, trong một buổi triển lãm tổ chức bởi Jean-François Apesteguy mang tên « Những đứa trẻ của MaiThứ », tại phòng tranh Péristyle. Gần 10 năm sau buổi triển lãm, họa sĩ vẫn luôn tìm được nguồn cảm hứng từ chủ đề này. Trong Những đứa trẻ thầm thì, một bé trai đứng ở vị trí trung tâm của bức tranh, đang nói thầm với người bạn đứng bên phải mình, trong khi vẫn cố giữ khoảng cách với một bé trai khác phía bên trái đang cố gắng nghe lén. Bé gái ngoài cùng bên trái mang gương mặt buồn bã vì không được tham gia vào câu chuyện này. Mai Trung Thứ đã bắt trọn một khoảnh khắc cuộc sống, một sự ngẫu hứng của trẻ thơ. Mang gương khá tương đồng, các nhân vật được phân biệt nhờ vào màu sắc của những chiếc áo. Kiểu dáng quần áo và mái tóc của bé gái khác với những bé trai còn lại. Bảng màu được lựa chọn kỹ lưỡng mang tới ý nghĩa cho bố cục tranh và làm nổi bật sự tương phản. Màu sắc tươi sáng hơn là đặc trưng của những năm sau 1970. Nền tranh trang nhã và mờ nhạt, sử dụng những gam màu trung tính, thể hiện bầu trời xanh dương và thảm cỏ xanh lá khi chuyển màu. Là một họa sĩ chú trọng chi tiết, Mai Trung Thứ thể hiện rất tỉ mỉ những yếu tố như bàn tay, đôi mắt, thậm chí là khuôn miệng. Sự tỉ mỉ của ông còn đến từ việc ông tự tay chế tác khung tranh cho tác phẩm, khiến Những đứa trẻ thầm thì trở thành một tác phẩm tiêu biểu cho tổng thể phong cách của ông.

Estim. 12 000 - 15 000 EUR

Heinz Mack (1931 Lollar) (F) - Heinz Mack (1931 Lollar) (F) 'prima vera 2', pastel sur vergé, 62 cm x 48 cm dimensions de la feuille, signé, 77 daté, titré, monté, légèrement ondulé. La question centrale du groupe ZERO, composé de Heinz Mack, Otto Piene et Günther Uecker, est celle de l'art lui-même. L'art est-il uniquement destiné à être représenté ? C'est précisément cette question qu'il s'agit de surmonter ! Les artistes cités ont ainsi réalisé un travail révolutionnaire qui résonne encore aujourd'hui dans l'art contemporain. Mack suit le principe de "prendre un élément et de le placer dans une structure de rythme et de répétition. Ces répétitions ont toutes une sensibilité et une signification propres à la structure globale de l'œuvre". Les lois de la nature suivent des principes similaires, car le rythme jour-nuit ou les saisons reviennent eux aussi sans cesse. C'est en fonction d'elles que la vie s'organise. Heinz Mack est très préoccupé par la manière dont l'art et la nature sont directement liés. En tant qu'artiste, il aspire à dépasser la peinture traditionnelle en travaillant l'intensité de la lumière et celle de l'espace. Il parvient justement à concentrer cette énergie naissante à un endroit précis et à transformer par exemple un champ de couleurs en un champ de tensions. La représentation du printemps avec sa nature colorée est un sujet populaire que l'on retrouve à chaque époque artistique. Mack le traduit dans un chromatisme de couleur de petit format, de sorte qu'il se met à vibrer d'une énergie riche en couleurs. En 1977, "Primavera 2", un dégradé vertical de bleus, de verts et de jaunes prismatiques, est réalisé au pastel sur du papier à la cuve. Du bleu cobalt au jaune citron réjouissant, Mack déploie une gamme de couleurs fascinante. Les couleurs fraîches du printemps naissent dans la végétation grâce à la lumière du soleil qui réveille la flore après un long et sombre hiver. Le dégradé de couleurs ne ressemble pas seulement à un champ de couleurs réfracté par la lumière, mais rappelle également le chef-d'œuvre musical d'Igor Stravinsky, "Le sacre du printemps". Heinz Mack (1931 Lollar) (F) prima vera 2', pastel chalk on handmade paper, 62 cm x 48 cm sheet dimension, signed, 77 dated, titled, mounted, slightly wavy. La question centrale du groupe ZERO, composé de Heinz Mack, Otto Piene et Günther Uecker, est celle de l'art lui-même. L'art est-il uniquement destiné à être représenté ? C'est précisément cette question qui doit être surmontée ! Les artistes susmentionnés ont ainsi réalisé un travail révolutionnaire qui continue de se manifester dans l'art contemporain jusqu'à aujourd'hui. Mack suit le principe de "prendre un élément et de le placer ensuite dans une structure de rythme et de répétition. Ces répétitions ont toutes leur propre sensibilité et leur propre signification pour la structure globale de l'œuvre". Les lois de la nature suivent des principes similaires, pour le rythme jour-nuit ou les saisons également récurrentes. La vie est guidée par eux. Heinz Mack est très préoccupé par la manière dont l'art et la nature sont directement liés. En tant qu'artiste, il s'efforce de dépasser la peinture traditionnelle en travaillant sur l'intensité de la lumière et de l'espace. Il parvient à concentrer précisément cette énergie naissante dans un lieu spécifique et, par exemple, à transformer un champ de couleurs en un champ de tension. La représentation du printemps avec sa nature colorée est un sujet populaire que l'on retrouve à toutes les époques artistiques. Mack le traduit en chromatismes colorés de petit format de sorte qu'il commence à vibrer d'une énergie colorée. En 1977, "Primavera 2", un gradient de couleurs construit verticalement à partir de bleus prismatiques, de verts et de jaunes, a été peint au pastel sur du papier fait main. Du bleu cobalt au jaune citron éclatant, Mack dévoile une gamme fascinante de couleurs. Les couleurs fraîches du printemps sont créées dans la végétation par la lumière du soleil qui réveille la flore après le long et sombre hiver. Le dégradé de couleurs ne ressemble pas seulement à un champ de couleurs reflété par la lumière, mais rappelle presque le chef-d'œuvre musical d'Igor Stravinsky, "Le sacre du printemps".

Estim. 12 000 - 12 000 EUR