Drouot.com>Arts du monde>Archéologie

Archéologie

On touche là au berceau de l’humanité. Les ventes aux enchères d'archéologie, Antiquités et objets de fouille rassemblent des objets et des œuvres d’art de la préhistoire
à l’Antiquité.
On trouvera dans ces ventes des objets exhumés par les archéologues lors de fouilles : minéraux, silex, tessons de céramiques, fossiles, squelettes de dinosaures…
Les arts du bassin méditerranéen aussi y sont représentés. Les amateurs d’antiquités égyptiennes achèteront aux enchères stèles gravées, amulettes et statuettes funéraires parfois réalisées pour le pharaon.
Les passionnés d’antiquités grecques se disputeront amphores, hydries, statuaire et bustes antiques, tandis que les collectionneurs d’antiquité étrusques et romaines acquerront lampes à huile ou mosaïques.
Le saviez-vous ? Enchères et en os, le marché des ventes aux enchères de fossiles réservé jusqu’alors aux amateurs d’histoire naturelle passionne aujourd’hui les amateurs d’art. Ainsi il n’est plus rare de voir des squelettes de dinosaures ou de mammouth comme celui de Big John atteindre plusieurs millions d’euros à Drouot à l’occasion d’enchères exceptionnelles et de prestige.
Retrouvez sur Drouot.com les plus belles ventes aux enchères en ligne d’archéologie à Paris, dans toute la France et à l’étranger (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, Belgique, Suisse, Etats-Unis, etc.)

Voir plus

Lots recommandés

DURANT (Gilles, sieur de La Bergerie). - Ɵ Imitations du latin de Jean Bonnefons : Avec autres gayetez amoureuses de l'invention de l'autheur. - BONNEFONS (Jean). Pancharis. Paris, Abel L'Angelier, 1587. 2 parties en un volume in-12, maroquin havane, plats ornés d'un décor losange-rectangle formé par des filets dorés et des listels vert et bordeaux, les listels s'entrelaçant et dessinant au centre un médaillon circulaire en réserve, dos orné, dentelle intérieure, doublure de maroquin vert orné au centre d'un fleuron dessiné par des petits fers filigranés et chargé au centre d'un motif doré sur fond rouge, gardes de vélin, tranches dorées (Chatelin 1862). Édition originale de la Pancharis et des Imitations, œuvres de deux poètes et amis auvergnats, natifs de Clermont-Ferrand : Jean Bonnefons (1554-1614), lieutenant au baillage de Bar-sur-Seine, et Gilles Durant, sieur de La Bergerie (vers 1550-vers 1615), avocat qui connut une brillante carrière au Parlement de Paris. La Pancharis est un recueil de poésies amoureuses imitées des Baisers de Jean Second et dédiées à une «Pancharis» (qui signifie en grec «toute gracieuse») imaginaire ou idéalisée. Gilles Durant en fit une adaptation française, sous le titre Imitations. Les deux éditions de 1587 sont habituellement reliées ensemble, comme c'est le cas ici. Remarquable reliure en maroquin doublé de Chatelin, dans le goût de celles faites pour de grands amateurs du XVIe siècle. Elle a été présentée à l'Exposition de 1867. L'exemplaire est cité par Balsamo & Simonin. Il provient des bibliothèques P. Desq (1866, n°478) et Édouard Moura (1923, n°293), et a figuré au catalogue de la librairie Berès, Des Valois à Henri IV, n°92. Tache claire à quelques feuillets. Un mors légèrement fissuré sur la hauteur de deux caissons, dos passé. J. P. Barbier-Mueller, IV-2 n°25 (Imitations) et IV-1 n°46-47 (Pancharis). - Balsamo & Simonin, n°169 et 171. - Diane Barbier-Mueller, Inventaire..., n°91.

Estim. 2 000 - 3 000 EUR

Lucas Cranach (1472-1553) – circle, Venus and Cupid as Honey Thieves (fragment) - Vénus regarde le spectateur d'un air malicieux et la tête inclinée avec insolence. Bien qu'elle soit nue, ses cheveux blonds sont attachés en arrière dans un filet et sa tête est couverte d'un chapeau de velours rouge à large bord. Un large collier orne son cou. L'image est un fragment d'une image plus grande. Aux pieds de Vénus, dans les œuvres entièrement conservées, on voit Cupidon tenant un rayon de miel et se plaignant à sa mère Vénus d'avoir été piqué par des abeilles. Elle lui répond que ses flèches d'amour ne lui font pas moins mal. C'est ce que dit l'inscription en haut à droite. Le thème remonte à l'Idylle XIX de Théocrite, un poème de l'époque hellénistique. Les vers du tableau de Cranach proviennent probablement de Melanchthon, qui a publié une traduction latine de Théocrite en 1528. Le sujet de Vénus et Cupidon volant du miel a été abondamment travaillé par Cranach dans son atelier et par les artistes qui l'ont suivi, ce qui l'a rendu très populaire. Les tableaux de Vénus de Cranach figurent parmi les premières peintures réalisées au nord des Alpes, ce qui explique leur grande popularité. Des fragments avec un petit Cupidon se trouvent à la Galerie d'État de Stuttgart (Cranach l'Ancien) et à la Galerie d'art de Karlsruhe (copie d'environ 1600). Cette œuvre est une variante de qualité du cercle, ou des disciples, de Lucas Cranach. Huile sur panneau 45 x 47,5 cm

Estim. 12 000 - 14 000 EUR