http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Résultats de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
mardi 19 décembre 2017
2,3M€ pour Artemisia Gentileschi – Record mondial
Christophe Joron-Derem
Expert : Cabinet Éric Turquin

Un tableau très attendu d'Artemisia GENTILESCHI (1593-1652) a été adjugé 2 360 600 € (frais inclus) mardi 19 décembre par Maître Christophe Joron-Derem ; un record mondial pour une œuvre de l’artiste vendue aux enchères.

Cette toile, expertisée par Éric Turquin, fut découverte grâce à cette vente et constitue une addition importante à l’œuvre connue de l’artiste. Artemisia Gentileschi se représente sous les traits de Sainte Catherine et réalise ainsi un autoportrait en femme martyre et déterminée. Très proche de la Sainte Catherine conservée à la Galerie des Offices de Florence, ce portrait est peint vers 1614-1616 et s’inscrit dans la période florentine de l’artiste, alors que ses créations sont encore marquées par l’influence de son père Orazio Gentileschi (1563-1639).

Cette femme est aussi célèbre pour sa peinture que pour « l’affaire Artemisia ».
Après avoir été violée en 1611 par son maître – ami de son père auquel ce dernier confie sa formation artistique –, elle intente un procès à son agresseur et résiste à la torture pour prouver les faits, témoignage de son audace et de son courage.

Elle est aussi l’une des premières femmes artistes reconnues de leur temps et dans l’histoire de l’art.
Son œuvre est marqué par le réalisme du CARAVAGE, de qui son père est l’un des premiers suiveurs, le raffinement de Simon VOUET, dont elle fréquente l’atelier à Florence, et le sentimentalisme de Guido RENI. Nombre de ses toiles s’intéressent aux grandes femmes de l’histoire : femmes héroïques ou tragiques, sacrées ou profanes.

Par ailleurs, cette vente, dont le produit total s’élève à 3 660 000 € (frais inclus), fut également marquée par un bronze de Rembrandt BUGATTI (1884-1916), acquis 612 480 € (frais inclus). Cet Éléphant au repos, réalisé vers 1909-1910 et fondu par A. A. HEBRARD, provient de l’ancienne collection Georges Philippar, armateur et passionné par les pachydermes. L’œuvre a doublé son estimation basse.

REMBRANDT BUGATTI (1884 - 1916)   Eléphant au repos - Circa 1909 - 1910

Tableaux anciens, modernes et contemporains, bijoux et orfèvrerie, sculptures, mobilier et objets d'art du XVIIème siècle à nos jours
mardi 19 décembre 2017 - 14:00
Tableaux anciens, modernes et contemporains, bijoux et orfèvrerie, sculptures, mobilier et objets d'art du XVIIème siècle à nos jours
Salle 9 - Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris
Christophe Joron Derem OVV