http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
vendredi 16 mars 2018
Deux chefs-d’oeuvre d’Ippolito Caffi aux enchères à Drouot
MARIE-SAINT GERMAIN
Expert : Cabinet Chanoit

Le 16 mars prochain, la maison de ventes MARIE-SAINT GERMAIN, qui vient d’être créée par Me Elsa Marie-Saint Germain et a rejoint Drouot au début de l’année, organisera sa première vente aux enchères.
Parmi le mobilier et les objets d’art qui figureront dans cette vacation, deux toiles exceptionnelles se distinguent.

Peintes à l’huile sur toile par Ippolito CAFFI (1809-1866) dans la première moitié du XIXe siècle, les deux vedute représentent des vues de Rome ; La Bénédiction du Pape Pie IX (estimation : 80 000 / 120 000 €) et Le Forum (estimation : 50 000 / 80 000 €). Ces toiles, conservées au sein de la même famille depuis leur acquisition au XIXe siècle, comptent parmi les productions majeures du peintre.

IPPOLITO CAFFI (1809-1866) La Bénédiction du Pape Pie IX, circa 1835-1860 Huile sur toile Dim. : 80 x 138 cm. Estimation : 80 000 / 120 000 €IPPOLITO CAFFI (1809-1866) Le Forum, circa 1835-1860 Huile sur toile Dim : 80 x 133 cm Estimation : 50 000 / 80 000 €

Ippolito CAFFI est né à Venise en 1909. Dès l’âge de 18 ans, il réalise de petites vues de la ville de Rome, alors le foyer artistique où convergent les artistes européens, français, russes et scandinaves. Il excelle dans la représentation de vedute, « vues de villes » en italien et les années 1840 marquent l’apogée de sa carrière où il reçoit de nombreuses commandes. Très souvent, les vues de Rome sont exécutées par paire et il est fréquent de trouver dans des collections une vue de la place Saint-Pierre aux côtés de celle du forum.
À l’instar de nombreux peintres curieux d’un Orient encore inconnu au milieu du XIXe siècle, CAFFI voyage aussi en méditerranée, parcourant la Grèce, l’Égypte, Jérusalem et la Turquie. À son décès en 1866, sa veuve lègue une partie importante de son oeuvre à la ville de Venise, conservée au musée Correr.

Cette vue de la place Saint-Pierre a été largement exploitée par Caffi. Il l’a souvent peinte depuis des points plus ou moins élevés, révélant la grande maîtrise qu’il avait de la perspective, sujet de plusieurs essais reconnus. Ici en plongée, Caffi capture l’atmosphère qui règne sur la place, dévoilant des peronnages aux tenues élégantes ou plus modestes, en uniforme militaire, à cheval ou en calèche. La perspective choisie met en avant la basilique devancée par l’obélisque égyptienne au centre des colonnades du Bernin et révèle le talent du peintre à composer cette toile, dont le ciel bleu, strié de nuages blancs, occupe près de la moitié.

Le Forum est également l’un des thèmes bien aimés du peintre. Cette vue révèle le temple de Saturne et l’Arc de Septime Sévère, mis en valeur par la lumière qui se reflète sur les ruines, contrastant avec l’ombre du premier plan et le ciel de l’arrière plan. Ici aussi, Caffi exprime largement ses jeux de perspective, jouant allègrement des nuages qui ajoutent une profondeur au centre de la toile.

Vente aux enchères publique - Drouot - Salle 4
Vendredi 16 mars 2018 - 14h

Exposition publique - Drouot - Salle 4
Jeudi 15 mars - 11h / 18h
Vendredi 16 mars - 11h / 12h